CamilleGallardFilms / / / gallard.camille@gmail.com / © 2013 by camillegallard

"Sous le voile "

Art House Project - Les Maisons Folles - 2018

Le projet des Maisons Folles est une exposition / parcours d’art contemporain monté dans des maisons particulières. Il s’agit d’utiliser l’espace privé et intime d’une habitation pour diffuser de la création contemporaine au plus grand nombre. Le but du projet : implanter l’art dans les lieux de vie pour le rapprocher des gens.

Y a-t-il meilleur endroit qu’un lieu habité pour qu’une oeuvre s’incarne ? Y a-t-il meilleur endroit que chez soi pour être confronté au plus près à une oeuvre

originale ?

6, 7, 8 avril 2018 à Ronchin - Art Connexion et Sylvain Dubrunfaut

Quand Sylvain Dubrunfaut m’a proposé de m’approprier une maison individuelle comme un lieu d’exposition personnelle le temps d’un week end intitulé « Maisons Folles », j’ai été séduite immédiatement.

 

Cette exposition est un merveilleux prétexte pour, à la fois réunir tout mon travail de films réalisés durant dix ans, puis en extraire des morceaux qui se réécrivent grâce à l’association avec d’autres extraits de ma filmographie, par le support choisi (voilage, écran, projection) mais aussi par les espaces de la maison.

 

Il y a donc, au sein de cette exposition, l’idée d’inviter le spectateur a apercevoir uniquement des fragments soigneusement choisis de mon travail autour des questions du corps et de l’intime, laissant ainsi une partie de l’oeuvre non-visible pouvant ainsi faire participer pleinement le spectateur à la narration, se fabriquant lui-même des histoires par l’absence de la totalité de l’oeuvre (si l’on peut dire que la totalité d’une histoire existe vraiment ?). C’est par le manque que va s’opérer « une fiction » même au sein des extraits dit du« réel ». Et interroge : où débute vraiment les prémices de la fiction ? 

 

La maison « familiale » étant pour moi, le lieu privilégié de tournage de beaucoup de mes films et représentant : le privé, l’intérieur, y exposer mon travail sur l'intime était le prétexte pour sortir de « la salle de cinéma » et ainsi confronter mes images au corps entier du spectateur, pas seulement à son regard et sa pensée. 

Pdf de l'exposition de Camille Gallard